•  

     

     


     

     Suzanne au yeux noirs(Thunbergia alata)

     

     plante vivace au sud, la Suzanne-aux-yeux-noirs est cultivée, le plus souvent, comme une plante annuelle, notamment dans les régions du centre de la France, car c'est une frileuse (rusticité comprise entre 10 et 8°C).

     

    C'est une belle grimpante, aux tiges volubiles qu'il est nécessaire de palisser. Très vite, elle atteint 2,5 à 3 mètres de hauteur.

     

     

    Culture d'une Suzanne-aux-yeux-noirs

    La Suzanne-aux-yeux-noirs se sème au chaud, au mois de mars, en godet ou en terrine. La mise en place (ou la plantation des sujets achetés en godets) se fait lorsque les risques de gelées sont écartés, c'est-à-dire au cours du mois de mai.

     

    La Suzanne-aux-yeux-noirs peut être cultivée en pot ou en pleine terre, sur un sol plutôt riche et drainant.

     

    Conseil : placez la plante au soleil et, si possible, à l’abri du vent, car les tiges sont fragiles.

     

    La Suzanne-aux-yeux-noirs se développe très rapidement, pourvu qu'on lui apporte de l'eau pendant les journées les plus chaudes de l'été.

     

    Les cultures en pot apprécieront un apport d'engrais pour plantes fleuries tous les 15 jours.

     

    Très vite, les tiges de la Suzanne-aux-yeux-noirs ont besoin d'un support pour s'accrocher. Proposez-lui des tuteurs en bambou, un treillage fixé à un mur ou un arceau, elle aura tôt fait de les recouvrir.

     

    Astuce : pour ne pas avoir à tuteurer la belle grimpante, faites la retomber... en l'installant dans une suspension.

     

    Que faire en hiver ?

    Les Suzannes-aux-yeux-noirs craignent le froid. Celles qui sont plantées dehors vont jaunir. Il faudra les arracher dès novembre.

     

    Celles cultivées en pots peuvent être conservées. Pour cela, rentrez-les en octobre, dans un endroit éclairé et pas trop froid (les températures doivent être supérieures à 10 °C).

     

    Diminuez la fréquence des arrosages et ne vous affolez pas si quelques feuilles tombent au sol, c'est normal.

     

    À savoir : les floraisons suivantes sont moins abondantes  



    Partager via Gmail DeliciousGoogle Bookmarks Pin It

    28 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique