• après une longue  absence voir la suite je vous écrits

     longue absence ,je reviens vers vous ,j'ai changè l'ordinateur  mais comme c’était nouveau pour moi il a fallu que je mis fasse ,alors galère car je n"avais plus accès a mes blogs ,je vais revenir avec de nouvelles photos,je dis merci a tout mes fidèles amies (is) d'avoir eu la patience de m'attendre ,je vais voir tout les blogs petit a petit ,mais croyais bien que je ne peux pas me passer de vous et de vos blogs 

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    29 commentaires
  • Liberté

    De quel droit mettez-vous des oiseaux dans des cages ?
    De quel droit ôtez-vous ces chanteurs aux bocages,
    Aux sources, à l'aurore, à la nuée, aux vents ?
    De quel droit volez-vous la vie à ces vivants ?
    Homme, crois-tu que Dieu, ce père, fasse naître
    L'aile pour l'accrocher au clou de ta fenêtre ?
    Ne peux-tu vivre heureux et content sans cela ?
    Qu'est-ce qu'ils ont donc fait tous ces innocents-là
    Pour être au bagne avec leur nid et leur femelle ?
    Qui sait comment leur sort à notre sort se mêle ?
    Qui sait si le verdier qu'on dérobe aux rameaux,
    Qui sait si le malheur qu'on fait aux animaux
    Et si la servitude inutile des bêtes
    Ne se résolvent pas en Nérons sur nos têtes ?
    Qui sait si le carcan ne sort pas des licous ?
    Oh ! de nos actions qui sait les contre-coups,
    Et quels noirs croisements ont au fond du mystère
    Tant de choses qu'on fait en riant sur la terre ?
    Quand vous cadenassez sous un réseau de fer
    Tous ces buveurs d'azur faits pour s'enivrer d'air,
    Tous ces nageurs charmants de la lumière bleue,
    Chardonneret, pinson, moineau franc, hochequeue,
    Croyez-vous que le bec sanglant des passereaux
    Ne touche pas à l'homme en heurtant ces barreaux ?
    Prenez garde à la sombre équité. Prenez garde !
    Partout où pleure et crie un captif, Dieu regarde.
    Ne comprenez-vous pas que vous êtes méchants ?
    À tous ces enfermés donnez la clef des champs !
    Aux champs les rossignols, aux champs les hirondelles ;
    Les âmes expieront tout ce qu'on fait aux ailes.
    La balance invisible a deux plateaux obscurs.
    Prenez garde aux cachots dont vous ornez vos murs !
    Du treillage aux fils d'or naissent les noires grilles ;
    La volière sinistre est mère des bastilles.
    Respect aux doux passants des airs, des prés, des eaux
    Toute la liberté qu'on prend à des oiseaux
    Le destin juste et dur la reprend à des hommes.
    Nous avons des tyrans parce que nous en sommes.
    Tu veux être libre, homme ? et de quel droit, ayant
    Chez toi le détenu, ce témoin effrayant ?
    Ce qu'on croit sans défense est défendu par l'ombre.
    Toute l'immensité sur ce pauvre oiseau sombre
    Se penche, et te dévoue à l'expiation.
    Je t'admire, oppresseur, criant : oppression !
    Le sort te tient pendant que ta démence brave
    Ce forçat qui sur toi jette une ombre d'esclave
    Et la cage qui pend au seuil de ta maison
    Vit, chante, et fait sortir de terre la prison.

    Victor Huguo

    ensemble protégeons la nature et les animaux 

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    43 commentaires
  • laisser vivre ces pauvres bêtes tranquilles,pas besoin de coup de fusil ,sa me fait rire quand j’entends dire qu'il y a trop d'animaux ,la nature se régule toute seule

    il faut garder la nature tel qu'elle est si c'est animaux sont sur notre terre c'est qu'ils sont utiles a l'homme alors il ne faut pas détruire ce qui est bon pour la planète,c'est pour sa que je suis contre la chasse,ont parle beaucoup d’écologie ,ont supprime tout pesticide c'est très bien mais il faut aussi penser a la protection des animaux     

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    41 commentaires
  • Une famille inhabituelle d'animaux de compagnie d’un homme :
      
    Un groupe excentrique mais très uni qui se compose d'un golden retriever, un hamster et huit oiseaux.
      
    À 31 ans Luiz Higa de São Paulo (Brésil), PetaPixel dit que son golden retriever, Bob, a un peu moins de deux ans.
    Au début, il a juste eu Bob, une calopsitte et un perroquet.
    « Depuis le début, je les ai mis ensemble pour voir leur comportement, » nous dit-il. « C'était sympa, alors j'ai décidé de les faire jouer ensemble pendant mes temps libres. »
      
    Il a ensuite ajouté plus d'oiseaux et un hamster au groupe.
      
    Les photos de Higa montrent le groupe posant, jouant, explorant et se reposant ensemble.
     
     
     
     

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    On ne peut pas faire mieux que cela.
     
    Cet ami absolu, désintéressé qu'un homme peut avoir dans ce monde égoïste - celui qui n’abandonne jamais, celui qui ne s'avère jamais ingrat ou hypocrite - est son chien. George Graham .
     
    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    53 commentaires
  • hier nous sommes allez voir les chevaux ,avec des pommes,le plus curieux c'est qu'il reconnaisse notre voiture chaque fois mais maintenant de plus en plus

    mes amis les chevaux

    derrière ont peu voir le viaduc de Langon a Saint-Macaire

    mes amis les chevaux

    mes amis les chevaux

    mes amis les chevaux

    mes amis les chevaux

    mes amis les chevaux

    mes amis les chevaux

    mes amis les chevaux

    ils sont beaux maintenant ils connaissent bien ceux qui leur porte a manger

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    51 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique